Ecopsychologie

Avril 2019 : pour moi, le mois d’une grande découverte, celle de l’écopsychologie.

« L’écopsychologie, réunit la sensibilité des thérapeutes, l’expertise des écologistes et l’énergie éthique des activistes de l’environnement  » R. Brown – « Elle estime qu’il existe une interaction synergétique entre le bien-être de la planète et celui de la personne …/ … Les besoins de la planète sont ceux de la personne, les droits de la personne sont ceux de la planète  » Th. Roszak –

C’est considérer et renforcer les liens étroits entre la psyché humaine et l’âme du monde, celui-ci étant un organisme vivant dénommé Gaïa. Les enfants, les peuples premiers, les chamanes, les sages et … les écopsychologues le savent par leur cœur, leur mental et leur esprit. On ne pourra pas guérir la terre sans soigner l’âme humaine, on ne pourra pas soigner l’âme humaine sans la respect de la terre.

Le sophrarom, alliance des la sophrologie et des huiles essentielles, participe à l’avancée de l’écopsychologie. C’est la rencontre entre la psyché humaine et l’âme des plantes. Celles-ci nous guérissent par leurs essences, et nous réhabilitons leur pouvoir et donc leur présence et leur importance dans le monde. La synergie opère.

 

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close